J’aime beaucoup mon logement actuel: petite maison assez récente de plein pied, dans un lotissement où la vitesse est limitée à 20km/h, avec des jardins collectifs… Un petit bonheur quand on a des animaux. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien à mon avis qu’on a tant de chiens et de chats sur le domaine! Mais je n’ai pas toujours habité dans un endroit aussi idéal pour une cohabitation quotidienne avec un chien.

Il y a 5 ans, au moment d’avoir mon chien Hélios, alors chiot, j’habitais dans une petite maison de bourg en bordure de route. Il y avait pas mal de circulation, les gens ne respectaient pas forcément les limitations de vitesse, et il n’y avait pas vraiment de délimitation route/trottoir. Côté logement en lui même, j’avais une pièce au rez de chaussée et une pièce à l’étage, pas de jardin, uniquement une terrasse. Des conditions qui ne m’ont pas vraiment aidées pour assurer le bon développement de mon chiot… Pour accéder à un endroit calme et propre pour l’acquisition de la « propreté », je devais longer la colonne de maisons sans trottoirs le long de la route puis traverser une seconde route et ensuite encore marcher un peu pour trouver le petit coin de paradis pour sortir mon chiot. Tout ça aller et retour plusieurs fois par jour, voire la nuit quand petit chiot a commencé à ne plus vouloir faire ses besoins dans la maison. Bref, l’apprentissage de la « propreté » n’a pas été facilité, et j’avoue que les sorties me stressaient un tantinet.
Lors de certaines sorties, les voitures passaient à vives allures avec une distance plutôt réduite entre elles et nous. Cette « proximité » m’a parfois fait peur, j’ai sans doute transmis involontairement ma peur et mon angoisse à Hélios… De fait, au lieu d’être habitué aux voitures, il y a été sensibilisé petit à petit, au fur et à mesure des sorties. A 6 mois, j’avais un chiot qui « bondissait » sur les voitures à leur passage.
Bref, tout ça pour dire que si vous en avez la possibilité, avant ou au moment d’adopter un chiot, tenez compte de vos conditions de logement!


Accompagner le développement d’un chiot au quotidien peut être stressant et fatiguant; si vous pouvez vous éviter de subir d’autres contraintes apportées par votre habitation, c’est mieux! Il sera plus facile d’accompagner votre chiot en étant dans un appartement au RDC ou 1er étage avec espaces verts autour qu’en habitant dans un appart’ au 6e étage sans ascenseur en plein centre ville…

 

Inspiré par cet article? Epinglez sur Pinterest!