fbpx
Sélectionner une page

Quand votre chiot arrive chez vous, il va vite vous être recommandé, par votre famille, les amis, le vétérinaire… de démarrer l’éducation de votre chiot.

Si vous ressentez le besoin d’être guidé, encadré pour mieux accompagner votre chiot dans ses apprentissages voire résoudre les premières « problématiques », il va être important de se pencher sur les services qui peuvent vous être proposés.

Accompagnement collectif

Le club canin à côté de chez vous

Ces clubs canins exercent généralement leurs activités sur un terrain d’éducation, en extérieur. Ils proposent souvent, outre l’école du chiot, d’apprendre à faire avec son chien d’autres activités, comme pratiquer l’obéissance, l’agility etc. et aller en concours le cas échéant.

Les cours (d’une durée d’une heure) sont menés par des moniteurs bénévoles et ont lieu en groupe, souvent le weekend (le samedi pour l’école du chiot). C’est ce qui fait aussi que les tarifs sont intéressants : il peut vous être proposé un droit d’entrée (20-30 €) puis un abonnement annuel (en moyenne 100 €), qui vous permet de vous entraîner avec votre chien chaque weekend au club canin.

Lorsque vous emmenez votre chiot à l’école du chiot, voici généralement ce qui est au programme pour lui :

  • Apprendre les ordres de base : assis, couché, pas bouger…
  • Intégrer le rappel
  • Apprendre la marche au pied avec et sans laisse
  • Rencontrer différents humains
  • Marcher sur des supports de nature et forme variées et travailler sa mobilité
  • Rencontrer des congénères de différentes races et gabarits (selon les écoles, uniquement des chiots, ou avec parfois des chiens adultes, bien sélectionnés pour l’école)

Attention cependant, un club canin n’en vaut pas un autre. Soyez vigilant sur votre choix de club canin.

Il existe aujourd’hui en effet principalement deux types de clubs canins :

=> Les clubs canins en méthode « traditionnelle »

Dans ces clubs, les apprentissages sont encore souvent menés par la force et la contrainte. On vous demande de tirer par intermittence sur la laisse pour apprendre à votre chiot à rester au pied, on vous dit d’appuyer sur les fesses de votre chiot pour le faire asseoir, … Le chiot peut être puni quand il ne fait pas ce qui lui est demandé. L’atmosphère de ce type de club peut être particulièrement anxiogène pour certains chiots.

Si vous avez un chiot particulièrement sensible et/ou si vous n’adhérez pas à ce genre de méthodes, ce type de club canin est à éviter. En tout cas pour ma part, ce n’est pas le type de lieu que je recommande pour bien démarrer avec son chiot, quel qu’il soit.

=> Les clubs canins travaillant en renforcement positif

Dans ces clubs, les apprentissages sont basés sur la récompense. Quand le chiot adopte le comportement qui lui est demandé (par exemple, s’asseoir, revenir au rappel), il est récompensé, que ce soit par une caresse, un jeu, une friandise… L’ambiance est bienveillante, les rencontres se font sans forcer, dans le respect du chiot.

Comment trouver le club dont vous avez besoin

Quand vous allez à l’école du chiot, allez-y dans un premier temps sans votre chien. Cela pourra vous éviter quelques déconvenues tout en vous permettant de vous faire une idée sur ce qui est proposé facilement et rapidement. Assistez un samedi à un cours d’éducation canine et regardez ce qui se passe.

Faites confiance à votre instinct : si vous sentez que ça se passe bien, si vous avez un bon feeling, essayez avec votre chiot. Si par contre ce que vous voyez ne vous plaît pas, passez votre chemin.

Les alternatives au club canin

Les éducateurs canins professionnels peuvent vous proposer différents services en groupe également. Certains professionnels possèdent ou mobilisent un espace d’apprentissage pour les classes chiot. Attention, là encore, selon les professionnels, vous travaillez en méthode traditionnelle ou positive; à vous de choisir. Les apprentissages proposés sont grosso modo les mêmes qu’en club canin.

Pour aller plus loin, certains éducateurs proposent également des balades éducatives (1h-1h30), toujours en groupe, par exemple en milieu urbain. L’ objectif est ici de continuer l’apprentissage des ordres de base dans des contextes variés et surtout de poursuivre la socialisation de votre chiot en lui faisant découvrir différents environnements (foule du marché, odeurs de restaurants, etc.) tout en vous montrant comment agir et réagir dans les différentes situations rencontrées (quand votre chiot tire en laisse, a peur, etc.).

Bien souvent, le règlement s’effectue à la séance ou au forfait (par exemple 10 séances d’une heure) selon vos besoins.

Avantages du travail en groupe

Il peut être intéressant de travailler en groupe pour habituer votre chiot à rencontrer différents congénères, de gabarits, de morphologie, de race, voire d’âges variés. C’est ainsi aider votre chiot à poursuivre l’apprentissage des « bonnes manières » canines, de la communication canine, c’est important pour en faire un chiot bien équilibré. N’oubliez pas que le chien est un animal social, c’est important pour lui de partager des moments avec d’autres chiens.

Pour vous, le travail en groupe est un excellent moyen d’échanger avec d’autres personnes, qui sont dans la même situation que vous. C’est l’occasion d’évoquer vos inquiétudes, de partager les bons moments avec votre chiot comme les mésaventures.

Par contre, si vous avez un chiot plutôt réservé, peu sociable avec chiens et/ou humains, voire qui n’est pas du tout à l’aise lors des sorties, les cours en groupe ne sont sans doute pas les plus adaptés pour vous. Préférez plutôt les séances individuelles, avec un éducateur ou un comportementaliste canin.

Accompagnement individuel

Les cours individuels avec un éducateur canin

Ces séances, d’une heure généralement, s’organisent en fonction de vos besoins et de votre emploi du temps.

Le professionnel peut vous proposer un planning de travail, établi en fonction du tempérament de votre chiot, de vos objectifs voire des « problématiques » à résoudre.

Apprendre à votre chiot à s’asseoir ne nécessitera pas le même travail que de lui apprendre à ne plus avoir peur des voitures.

Les cours peuvent avoir lieu à proximité de votre domicile ou de celui du professionnel.

Bien souvent, le règlement s’effectue à l’heure ou au forfait (par exemple 10 séances d’une heure) selon vos besoins.

Le rendez-vous avec un comportementaliste

L’approche n’est normalement pas la même que pour les séances d’éducation canine. Le comportementaliste se rend généralement à votre domicile pour mener avec vous un entretien individualisé d’une moyenne de 2h. L’objectif est de comprendre votre cohabitation dans son ensemble (histoire du chiot, composition de la famille, lieu de vie, problématiques rencontrées etc.) et de vous soumettre des recommandations individualisées pour favoriser une bonne cohabitation avec votre chiot.

Généralement, ce type d’accompagnement se fait sur 2-3 rendez-vous maximum. Le tarif de chaque « consultation » est variable selon les professionnels mais généralement plus élevé qu’une séance d’éducation canine.

Certains éducateurs-comportementalistes proposent de combiner rendez-vous de deux heures pour bien cibler la cohabitation avec des cours d’éducation individuels ou en groupe.

Atouts de l’accompagnement individualisé

Le principal atout de l’accompagnement individuel reste l’adaptation du professionnel à vos attentes, à votre contexte de vie et votre chiot. Les réponses et propositions de résolution de vos éventuelles problématiques dépendent de vous et de votre chiot.

chien akita en laisse

Faites-vous votre propre avis

De manière générale, soyez vigilant sur le choix du professionnel qui va vous accompagner. En fonction de leur expérience, de leur(s) formation(s) (ou non formation d’ailleurs), les « méthodes » pratiquées par les éducateurs, les comportementalistes, même s’ils partagent la même dénomination professionnelle, peuvent être très différentes d’un individu à un autre.

La présentation que je vous ai faite des différents services pouvant vous être proposés reste générale. Il vous appartient de vous faire votre propre avis sur la prestation qui vous est offerte, en fonction de vos objectifs mais aussi de vos valeurs.

Le bouche à oreille reste ce qui fonctionne le mieux pour vous recommander un pro. Si le site internet et/ou la page facebook du professionnel vous semble sérieux et correspondant à ce que vous recherchez, c’est aussi un bon moyen de se faire une première impression sur sa façon de travailler.

Cependant, rien ne vaut votre ressenti lorsque vous échangez par téléphone, par mail ou encore mieux en face à face avec lui lors d’un premier rendez-vous.

Et n’oubliez pas, le travail effectué avec un professionnel canin est un très bon début pour démarrer du bon pied avec votre animal mais n’est pas suffisant à lui seul entre les 2 et 4 mois du chiot pour en faire un chiot bien dans sa tête et dans ses pattes. Il vous appartiendra d’appliquer les recommandations du professionnel dans votre quotidien et de poursuivre la socialisation de votre chiot dans des milieux et conditions variés.

chiot en promenade