fbpx
Sélectionner une page

J’ai récemment revu une vidéo reportage sur Youtube d’une dame qui présentait son élevage de chihuahua. A priori, intéressant.
Elle montre alors à la caméra ce qu’elle appelle « la chambre de ses bébés ».On rentre alors dans une pièce, en effet une chambre, décorée comme pour un enfant, avec des lits pour bébé, des petites étagères, une armoire…
Dans les lits pour bébés, les chihuahuas. La dame nous montre alors comment elle va habiller ses « bébés » aujourd’hui: vêtement avec parures (rose pour les femelles, bleu pour les mâles), éventuellement noeud papillon ou collier avec strass.
Les chiens sont transportés dans les bras et rarement posés à terre. Quand il faut sortir, ces chiens totalement infantilisés sont promenés en poussette.
Bref, on n’est bien loin je trouve du chien « normal » qui a son panier, se salit les pattes en allant dehors et est promené en laisse.
Certes, ce genre de situation n’est (je l’espère) pas très courant.
Mais bon, ça m’a donné envie de vous parler de l’anthropomorphisme.

Alors commençons…

L’anthropomorphisme, qu’est-ce que c’est?

Voici comment mon dictionnaire Larousse définit l’anthorpomorphisme:
Anthropomorphisme n.m. Tendance à attribuer aux objets naturels, aux animaux et aux créations mythiques des caractères propres à l’homme.

Je complèterais en disant que « caractères propres » incluent pour moi tout ce qui concerne les sentiments, croyances, pensées, convenances humaines projetées sur les animaux, ici les chiens.

Qui n’a jamais dit un jour « regarde le, il sait qu’il est coupable, qu’il a fait une bêtise! », « il m’aime et me comprend », « Il s’est vengé! », « oh là là, mais qu’est-ce qu’elle est jalouse » et autres phrases de ce genre.
Je pense que chacun d’entre nous peut lever la main!
Le cerveau humain analyse et interprète ce qu’il voit en se basant sur son propre mode de pensées, ses propres croyances et en se mettant à la place de l’autre. On a donc vite fait de faire de l’anthropomorphisme!

Mais un chien n’est pas un humain, on ne peut donc pas projeter nos propres modèles sur cet individu d’une autre espèce!

 

Le chien n’est pas un humain et a des comportements, une communication… propres à son espèce

Un chien est un animal. Il a donc des comportements … d’animal.

Un chien ne reconnaît pas les convenances de notre société. Les « beurk c’est sale », « ça ne se fait pas », « c’est malpoli »… il ne connaît pas!
Il ira donc flairer les crottes d’autres animaux, il flairera peut-être d’un peu trop près vos visiteurs…
Il mangera les crottes des chats, il se jettera sur le crottin des chevaux…
Il se roulera dans la boue, à la vue du moindre lac ou de la mer, il plongera dans l’eau, il creusera des trous…
Tout cela est sans doute sale, malséant pour vous, parfois dérangeant… Pour votre chien, ce sont des besoins et qui s’ils sont comblés, contribueront sans doute à en faire un chien bien dans ses poils.

C’est un animal social. Généralement, il a besoin de rencontrer des congénères.
Un chien ne comprend pas les mots, les expressions, les discours que vous pouvez lui tenir.
Pour s’exprimer, il pleure, il gémit, il hurle, il aboie, il grogne, voire il mord… et il communique de cette manière aussi avec ses congénères et par le biais de postures/mimiques/regards etc.
Un chien peut donc monter son congénère, lui montrer les crocs, provoquer un conflit … ça arrive.

Si vous promenez votre chien en poussette, vous lui enlevez cette capacité de communiquer avec ses congénères.
Quand vous lui faites prendre un bain et/ou que vous le parfumez, vous modifiez son odeur corporelle et donc quelque part une partie de son identité olfactive.
Attention, ça ne veut pas dire qu’il ne peut pas être shampouiné quand il est plein de boue et qu’il sent mauvais, mais tout est question d’équilibre.
Si vous habillez votre chien avec différents accessoires de façon sophistiquée, purement dans un but esthétique, vous ne lui permettez pas de communiquer correctement non plus. Je ne mets pas dans cette catégorie les manteaux pour protéger certains chiens de la pluie et du froid.

Il existe aussi une forte croyance, je parlerais même de projection, liée à la reproduction des chiens.
Certains propriétaires refusent de faire stériliser/castrer leur animal parce que « c’est une mutilation » ou  » ça va ôter toute virilité au chien » ou parce que pour la femelle il est estimé qu’elle va déprimer si elle n’a pas au moins une portée.
C’est faux, tout cela repose sur des considérations et des projections totalement humaines!

 

Le chien vit dans l’instant et réagit à son environnement

Par nature,
Un chien se met-il en colère? Non
Un chien est-il méchant? Non
Un chien est-il jaloux? Non
Un chien peut-il détester quelqu’un? Non plus

Un chien vit dans l’instant et ne projette pas d’intentions à autrui. Il ne se projette pas non plus dans l’avenir.
Il ne fait pas de lien entre ce qu’il a vécu il y a 15 minutes et vos réactions maintenant.
Nos chiens ont en revanche une capacité fine d’analyse des postures, intonations de voix, émotions, regards, de leurs humains et savent tellement s’y adapter qu’on aurait tendance à leurs attribuer des sentiments et des intentions qu’ils n’ont pas!

Quand vous rentrez chez vous, que vous voyez des détritus étalés partout dans la maison, vos chaussures machouillées et que vous retrouvez votre chien ramassé sur lui-même, le regard fuyant, pensez-vous qu’il sait qu’il a fait des bêtises, qu’il se sent coupable?
Prenez un instant du recul et observez la situation.
Qu’avez-vous fait la première fois que vous êtes rentré chez vous et avez constaté ce type de dégâts? Avez-vous grondé votre chien? Comment? Punition corporelle? Un « non » fait d’une grosse voix, les sourcils froncés, tout votre corps orienté de façon menaçante vers le chien (le regard appuyé et fixé, tout votre buste penché en avant au-dessus du chien, avec éventuellement le doigt pointé?)
Quelle association pensez-vous que le chien a fait?
« Hum, j’ai fait une bêtise, je suis puni parce que j’ai détruit ses affaires » ou « hum il est bien menaçant, mieux vaut que je me fasse tout petit pour essayer de l’apaiser »
Sachant qu’un chien n’associe pas une action à une réaction si ce n’est pas saisi sur l’instant, tendez plutôt sur la deuxième option…
Les fois d’après, même si vous ne manifestez qu’un des signes précédemment évoqués (genre froncer les sourcils et vous énerver), dans la même situation, cela suffira à déclencher le comportement de demande d’apaisement de votre chien, qui lui donne cet air si « coupable ».

Gardez en tête que nos chiens sont de fins détecteurs de nos émotions, de nos actions et de nos comportements et y réagissent et adaptent leurs propres réactions en conséquence!

 

Alors parce que les chiens sont des animaux et pas des humains, respectez leurs besoins, leur fonctionnement.
Et pour mieux comprendre votre animal, observez le et prenez du recul sur les moments du quotidien.

Alors après, rien ne vous empêche de lui célébrer son anniversaire, de lui raconter votre journée si vous en avez besoin, de lui donner un surnom.
Pour ma part, il est très fréquent que je parle à (et non pas avec) mon chien Hélios, qui a d’ailleurs ses petits surnoms de type chouchou, boubou et j’en passe…
De la même manière, j’aime bien lui fêter son anniversaire, ça me fait plaisir! Je lui offre alors un os à mâcher.

Le tout est surtout de savoir que votre chien ne vivra absolument pas ces moments comme vous et d’être bien conscient que ces besoins sont plutôt les vôtres que ceux de votre chien!

Vous pensez que cet article peut profiter à d’autres? Partagez!